Rechercher

Lancement du TER : Une journée de « deuil » national, selon les impactés de Dakar

Dernière mise à jour : 15 juil.



Au moment où le président de la République Macky Sall et son gouvernement procédaient à l’inauguration du Train Express Régional (TER), le lundi 27 décembre 2021, les impactés par ce projet au niveau de Dakar se sont rencontrés à la grande salle de Wagou Niaye pour célébrer, selon leur propres termes, « une journée de deuil national ».

La coordonnatrice des impactés du TER au niveau du département de Dakar, madame Fatou Dione Guèye, n’a pas mis de gangs pour justifier l’organisation d’une telle journée.

« Aujourd’hui, nous pensons aux personnes mortes à cause du stress causé par le TER. Nous pensons également à nos enfants qui n’ont pas pu poursuivre leurs études. Cette situation est à l’origine de tensions sociales dans nos familles. Nous considérons cette cérémonie de lancement du TER par les autorités comme un « deuil » national », s’indigne-t-elle.

Et de Poursuivre : « Jusqu’à présent, personne d’entre nous n’est recasé ; personne n’a été pris en charge dans le Plan complet de réinstallation et au même moment, le président de la République procède au lancement du Ter’’, dénonce Fatou Dione Guèye qui faisait face à la presse. Et ce n’est pas tout puisque, « l’ensemble de leurs maisons, leurs lieux de travail ont été sabotés », à en croire le président du collectif des impactés du TER Ibrahima Cissé. Ce dernier n’a pas manqué d’évoquer « la discrimination dans l’attribution des parcelles et le non-respect des politiques et procédures des bailleurs par l’APIX durant l’exécution du PAR (Plan d’action et de réinstallation) qui exige entre autres une indemnisation juste et préalable ».



5 vues0 commentaire